Foire aux questions [PROJET MASQUE]

Description du projet

Projet photographique portant sur la thématique du masque. Ces masques en matières recyclées [ fabriqués par mes soins ] sont portés par des modèles volontaires et enthousiastes, quelques soit leur physique.

Ce projet est entièrement COLLABORATIF !

Jeu de questions/réponses collectées via les réseaux sociaux

Voici quelques questions auxquelles je me plais de répondre par cette page.
Histoire d’être plus rapide dans les échanges de messages et d’éviter les copiés/collés informatiques. Cette page vous permettra d’avoir des réponses directes aux questions que ce projet [Qui a dit spécial?] peut inspirer.
Elles permettent aussi de comprendre ma démarche créative, ma manière de travailler et d’étaler la passion qui m’anime dans cette aventure!
😉


Q: Bonjour, j’ai vu votre annonce de recherche de modèles et je serais intéressée. N’hésitez pas si à me contacter si mon profil vous intéresse.
R: Dans mon projet sur les masques…Je suis votre obligé.
Je suis à la recherche de personnes désireuses de collaborer avec moi.
Quand vous faites le premier pas, en m’envoyant un email ou un « messenger », je serais toujours ravi de faire votre connaissance et [peut-être] si nous arrivons à un calendrier favorable de terminer sur une séance photo.


Q: Je vous ai contacté il y a presque 2 ans, puis une seconde fois, mais jamais de suite…
R: Je suis confus, je suis gêné, je ne sais plus où me mettre… Je crois que je vais porter un de mes propres masques!
J’avoue être parfois débordé par les contacts. De plus, cela fait depuis 2014 que je suis sur ce projet et qu’il me prend du temps…
Mais il ne faut jamais hésiter à me contacter voire m’assommer de messages! N’oubliez pas non plus que je fais cela après mes heures de « travail alimentaire » et que le process est long. (Il faut =/- 30 heures de séchage par masque.Il est facile de croire qu’une séance se déroule facilement, mais dans mon cas, je m’occupe seul de:
– La fabrication du masque
– La préparation de la séance
– L’éclairage, le matériel et le studio
– Le développement et le traitement des images.
Dur, dur parfois de gérer cela en plus de mes 40 heures de travail!


Q: On avait déjà pris contact à un moment mais vous n’avez pas donné suite….
R: Je privilégie parfois aussi les modèles proche de mon studio. (Mons et alentours).
Lorsque je vois qu’une personne se déplace de Liège, de Mouscron ou de Ostende, je ne me sens pas toujours à la hauteur du modèle qui se propose.
Et je me dis qu’un tel déplacement me ferais passer pour un piètre amateur par rapport aux habituels photographes professionnels bardés d’assistants, de matériel et de grands espaces!
Bref, je suis un homme, comme on le sait; faible, ne sait faire qu’une chose à la fois, est souvent paresseux et qui doute de son travail constamment.
Notez que si vous désirez me contacter ABSOLUMENT, marquez mon fil d’actualité de Facebook. C’est le meilleur moyen pour me rappeler et m’interpeller!

Q: Je te « kicke » de mon groupe, je te bloque de Facebook je te banis de tous mes contacts et en + , je raconte à tous le monde a quel point, t’es pas fiable parce que tu m’a proposer un shoot puis pffff plus de nouvelles!!!!! 🙁
R: A part t’ offrir un dictionnaire et un précis de grammaire, je ne sais que dire…
Ha oui, mon absence de réponse est souvent lourde de significations!


Q: Quand s’organise les shootings?
R: Actuellement, je shoote exclusivement le SAMEDI et le MERCREDI.


Q: Bonjour, je répond à votre annonce car je la trouve très intéressante. Je pose depuis 2008 mais je suis lassée des photos simplement dites de mode, classiques…
R: Tous les modèles avec qui j’ai eu la chance de travailler vous l’avoueront. Je travaille à la débrouille, au feeling du bricolé, dans un studio qui généralement sert à autres choses qu’a photographier. Avec du matériel qui n’est pas forcément à la pointe ni à la mode mais dans lequel j’ai confiance…
Quand au mot classique, je n’en retiens que la définition que Rembrandt ou le Caravage en donnait; à savoir l’apport que peut donner une source lumineuse sur un sujet!



Q: Sympa la créativité…Comment faire pour faire partie de ton projet?

R: Généralement, après une première prise de contact via les réseaux sociaux. Je visite le profil public, un book online ou des images envoyées par le web. Ensuite, je me permets de vous questionner sur le genre de masque que vous désirez porter. Ces questions peuvent paraitre un peu particulière dans le sens ou ni le modèle ni le photographe se connaissent.
Ces questions me sont très importantes car j’ai quelques masques d’avance et j’essaie toujours de le sélectionner en fonction des modèles qui posent pour moi.
Il m’arrive parfois de fabriquer un masque en voyant des photos du modèles.


Q: Je serais très flattée de faire partie de votre projet! Je devrais prévoir quoi comme tenue ?
R: C’est important comme remarque. Dans mon projet, je ne fournis que le masque et quelques accessoires. Je compte sur le modèle pour apporter la tenue qui va avec la coiffe ou le masque. Même si, parfois, elle se résume à une feuille de vigne pour les garçons et un sac poubelle pour les filles!


Q: Dois je être bien coiffé(e)?
R: Ne vous souciez pas de vos cheveux, j’ai le chic pour les défaire, n’oubliez pas que mes masques sont généralement imposants et que pour que cela tienne j’utilise de la colle et des agrafes! NON, je plaisante! 🙂
[MàJ] Dreads, tignasse crépue, palmier et autre excentricité capillaire…BIENVENUE CHEZ MOI!


Q: Il me manque des bottes à mon costume, est-ce grave? (Mon nouveau chiot à rongé mes talons-hauts…AU SECOURS!)
R: Ne vous souciez pas du bas, comme vous avez pu le constater ma série se limite à un cadrage type « plan américain ». Comme c’est du noir et blanc et que le fond est noir, je préfère les vêtements clairs. Je privilégie aussi la découverte de la peau dans son ensemble pour créer plus de contraste avec mes éclairages.


Q: Je suis super emballé(e), ça se passe où le shooting?
R: Mon « studio » est situé à 5 kilomètres de Mons…
Mons2015, cela vous rappelle quelque chose?
Mon studio est planté à Asquillies (D’où mon nom!), en plein sud de la capitale culturelle. A un jet de pierre olympique de la sortie d’autoroute.
Je n’habite pas dans mon studio, je vis à une trentaine de kilomètres de là. Je compte donc sur une excellente communication entre les collaborateurs pour que les séances programmées se déroulent sans accro!
Plus d’informations sur le studio : www.maisonphoto.be


Q: Combien est-ce payé?
R: Je travaille par passion pour ce projet. Je vis de la photographie, certes, mais sous une autre personnalité et profession. Ce projet masqué est entièrement réalisé durant mes loisirs et n’ai malheureusement pas d’argent à y investir. Dans le domaine photo, on appelle ce moyen d’échange, une collaboration. J’espère que vous comprenez ma démarche plus artistique que financière.


Q: Combien de temps dure une séance?
R: Une heure en général, parfois plus, rarement moins, tasse(s) de café incluse(s).
Triple Westmalle pour les hommes!


Q: Que dois-je espérer d’un shooting?
R: Une dizaine d’image seulement! Désolé, mais malgré le phénomène que le numérique entraine, je photographie très peu! Je ne suis pas le genre de photographe qui vous fournit 400 photographies. Je préfère une belle dizaine mais soigneusement développées et préparées.
Pour ceux (ou celles) qui en veulent plus, Facebook est vraiment ton ami! 😉


Q: Quel temps dois-je patienter pour recevoir mes photos?
R: Une semaine de décantation de la séance, une semaine pour la sélection et une semaine pour le développement. Donc; plus ou moins un mois.


Q: Puis-je venir accompagné(e)?
R: Évidemment, si cela peut vous aider à vous mettre à l’aise et en confiance. Il serait même déplacé de refuser de l’aide, car je l’avoue…Je n’ai pas les moyens de prendre un assistant!


Q: Hello, j’ai bien reçu mes photos, mais sur certaine, il y a un gros marqueur « RÉSERVÉ » inscrit dessus…
R: Oui, en fait, je me permets de « réserver » quelques images. Ces photos ne doivent pas être utilisées tant qu’elles ne sont pas dévoilées à l’exposition que je compte faire dans un avenir proche.
En réalité, les images que vous pouvez voir de ce projet sur le web sont les « restants », le second choix. Je nous réserve les meilleures pour mon projet d’exposition.
Avez-vous déjà été voir une exposition de photographies déjà vues 100x sur Internet?
Moi, non plus!


Q: Puis-je espérer des photos en couleurs? Des images rectangulaires?
R: Non, par soucis d’égalité dans ma démarche, je reste fidèle au format carré et en noir et blanc! Je n’envisage pas la couleur actuellement. [Même si tous mes masques sont colorés]


Q: Salut! Puis-je retoucher tes photos? Avoir tes RAW?
R: Je te donne aussi mon matos, les clés de ma baraque et mon compte bancaire?


Q: …Tu m’avais pas dit que tu travaillais encore en argentique!
R: Non, mais maintenant, tu es au courant! 🙂


Q: En quoi son fabriqué tes masques?
R: Uniquement en papier, carton et autres objets récupérés. La fausse fourrure est récupérée sur les cadavres de personnes âgées à peine tiède.
Même les couleurs utilisées sur les masques sont périmées. Elles ont atteint le point de craie.
Je n’utilise pas de résine, ni des produits à base de laque.
Recyclage avant tout!